Béta-roman II - 1

À 708 kilomètres de là, soleil moyen, ascèse morale foi, repentir, ascétisme, pitié et formelle peu parler, peu manger, peu dormir, vivre seul le sûfisme culmine dans l’abandon final en Dieu qui peut être trouvé dans la répétition infinie et rythmée de ses 99 plus beaux noms, zikhr vocal. À bientôt, à bientôt… à ce niveau là, je ne peux plus rien pour vous, je prendrai avec plaisir connaissance de la solution si vous, ou un autre lecteur la découvrez. À ce propos, puisque nous en sommes là, j’ai bien envie de vous dire ce qui me titille depuis quelques temps, que pensez-vous d’ESPADON ? À ce titre, vous vous doutez bien de ceci que deux de nos fenêtres ont un bow-window : entièrement blanches, vides aux intersections, des ombres de mots. À cette chambre, elle n'a rien touché, n’y a rien déplacé, à cette époque-là je n’avais pas le moindre soupçon, je me maudissais simplement d’avoir été con au point de ne même pas essayer de dissimuler mon paquet ou, simplement, de le porter sur moi… à cette étape de notre travail il est indispensable d’en apprendre un peu plus sur le sûfisme. À cette heure de la matinée, il y avait foule : une foule plutôt jeune très mélangée, depuis des jeunes alternatifs vêtus de vêtements bariolés barrés d’indescriptibles ornements ou de tenues qui avaient dû être militaires jusqu’à des étudiants à petites lunettes et tenues plus sages. Tout cela était traversé par les foules de touristes qui se rendaient en masse aux divers musées à cette heure-ci. On ne va pas recommencer la discussion, je crois que, sur ce terrain, tu vas trop vite ; à cette heure, les bureaux de la police  sont encore plus vides que d’habitude à chacun de mes passages dans cette ville splendide et décrépite, je vais boire un café au Largo do Chiado à côté de la statue de Pessoa, manger à la Real Fabrica, puis reviens à mon hôtel par le Barrio Alto. À chaque moment tout recommence à zéro l'être humain n'a une détermination qu’imaginaire, sa réalité est un yo-yo, tout a ses limites… à cinquante-quatre ans et demi, j’ai encore de l'innocence, une certaine capacité de fièvre à côté d'eux, comme un angelot potelé et nu, sexe insignifiant, tenant dans la main droite une serpe; dans sa gauche un cercle de métal à travers lequel il pourrait être en train d’examiner l'espace à côté du bar, une boutique d’un photographe local quelconque présentant quelques clichés; à côté encore, légèrement au-dessus, dans une demi-lune surmontant une porte, un trumeau présente ce qui est pour elle l’image de la vie même: un vieillard nu, monstrueux, écrasé sous d’énormes rochers dont tout le système pileux se transforme en l’écume bondissante d’une rivière. À défaut de la contemplation du géologue, j’avais au moins celle du botaniste, car à distance nous sommes sûrs de travailler a dit Ibn al-Rumi bien avant que je ne le pense ; à elle d’en profiter. À en juger par le nombre de prises électriques, certainement du matériel informatique, elle à été étranglée à l’aide du cordonnet de soie versé au dossier comme pièce à conviction n° 453420. À eux de travailler… s’il existe sur le réseau quelque chose sur lui, ils le rapporteront. Faire battre son sang plus vite à force d’abattre des buissons à la machette, j’avais mal au bras gauche. À force de regarder ces noms, une évidence s’est imposée, ces séquences de lettres avaient une consonance arabe. À l'arbitraire de ma mémoire à l'époque de son aventure, elle s'est heurtée violemment au médiateur qui se mêlait beaucoup trop de sa vie privée à son goût à l'époque. Il y avait aussi des feuilletons radiophoniques… à l'heure actuelle, je refais un parcours initiatique entre ici et là, à l’adresse indiqué à l’apéro; à l’arrivée ce n’est pas ça. À l’époque ce n’était pas très difficile, l’informatique explosait, n’importe qui sachant aligner trois lignes de codes trouvait du boulot ou du fric pour créer sa société, surtout si elle travaillait dans les services à l’époque, j’avais une amie, qui pourrait être elle, mais quel nom à chier ! vous n’auriez pas pu trouver mieux ?… à l’époque, nombreux étaient ceux qui cherchaient à se faire une virginité nouvelle en vendant à leurs anciens ennemis ceux qui les avaient aidé à les combattre.