Béta-roman 2 - 4

À travers la foule des invités, arrive un commandant suivi d’un jeune militaire qui, portant une caméra, filme la foule, il va au-devant d’elle, la salue, la suit dans ses déplacements. À travers les fenêtres, de faibles spots éclairent parfois les pelouses d'un halo irréel. À travers les fenêtres, la lumière éclaire les pelouses d'un halo irréel et la distance qui la sépare des jardins bien que pas bien grande lui fait plus peur que si, pour la franchir, elle aurait dû s’exposer à un feu continu: "À travers lui c’est ma vie que je juge et ce qui se révèle avec de plus en plus de force, ce sont les impasses où je l’ai menée". À travers un groupe de femmes un artilleur arrive, il traverse la foule comme s'il cherchait quelqu'un puis se précipite vers un officier supérieur qui discute dans un groupe, leurs regards se croisent, l’artilleur claque des talons, prononce quelques mots que personne n'entend, tend une enveloppe fermée que l’officier déchire aussitôt, il semble préoccupé, s'excuse, se retire. "À très bientôt, à trois heures cinquante neuf", la jeune fille se retire à son tour. À un des angles du Salon, dos aux fenêtres, elle s’est assise dans un des fauteuils de Beauvais représentant l’Enlèvement d’Europe, elle reconnaît bien dans la foule des convives des hommes et des femmes avec lesquels elle était plus ou moins liée, qui semblent transformés par le seul fait d’être présents ce soir en ce lieu, personnages auxquels elle n’a aucune envie de parler. À un moment, il devait être vers onze heures, un jeune homme brun, peut-être un peu basané, vêtu comme n’importe lequel des consommateurs, accompagné d’une petite rousse pas très belle aux yeux pétillants, entre dans le café. À une entrée du jardin, un capitaine de police au ridicule masque poupin d'amour antique interroge des passants. Une simple suite d’événements plus ou moins heureux: naissance en 1955, études classiques, entrée en 1976 à Saint-Cyr Coetquidan, lieutenant de cavalerie en 1979, envoyé en 1983 comme attaché militaire au Liban, aurait conseillé le bombardement par l’aviation française de la caserne chiite de Baalbek, assassiné à Beyrouth fin décembre 1983, promu capitaine en janvier 1984 à titre posthume, médaille militaire… À une table, une midinette qui a encore de beaux restes; à une autre, le mec à béret rouge, chemise rouge rencontré quelques jours avant. À vingt et un ans, on ne collectionne pas encore ses maîtresses; à vingt quatre ans, conseiller municipal de Nonville, à vingt neuf, conseiller général, à vingt trois ou vingt quatre ans, l’expérience est incertaine, les tentations d’autant plus puissantes que l’on est sûr d’être assez fort pour les contrôler. à vingt trois ou vingt quatre ans, les expériences sont fragiles et les tentations d’autant plus fortes que l’on est persuadé être assez compétent pour pouvoir les contrôler: une invitation dans une île des Caraïbes, le prêt a vingt trois, vingt quatre ans, une expérience problématique, tentations d’autant plus subtiles que l’on est sûr de les dominer. Les faits imposent toujours leurs évidences, le pouvoir est hallucinogène: nous n’avons pas vu venir la plupart des drames.

Rien à voir avec la culture générale des lecteurs car de quel monde doit-il parler? écrire n'est pas une nécessité, écrire un récit n'est qu'un jeu: s’il a besoin d'intrigues, celles-ci n'ont à être ni uniques, ni linéaires. À vos réactions, je me rends compte que la plupart d’entre vous, ceux notamment qui nous ont rejoints, ne savent rien de lui. À votre place, je laisserais tomber et qu’il se démerde, à vous de voir. À vous entendre je n’en ferais pas assez a vous lire tous, vos demandes ne sont pas si claires; faut-il de plus que la recherche d’une vérité se plie à vos fantasmes et petits désirs particuliers? Je ne sais. À vous seuls bien sûr. A-t-il vraiment été arrêté abandon abandonné de tous, pour se défendre, Seigneur et dû démissionner de tous ses postes électifs absolument: par conséquent, peut-être est-ce davantage, il accepte de partager avec eux le repas de l’amitié: "acceptes-tu nos règles? Acceptez mon rythme: je ne peux pas faire plus, acceptez-vous de me rendre ce service?" Accompagné du commentaire utilisateur posthume de sa carte Visa, un portrait s’ajoute dans le dossier: un jeune homme aux traits assez fins, plutôt mignon sans caractéristiques particulières accompagné du médecin légiste et de deux infirmiers, il revient…