II - 17

Bon, le commissaire semble gêné, il y a du nouveau sur les affaires Jonak et le fils Peirse qui pourrait être notre suspect est parti pour la France. Bon, les fêtes n’ont lieu qu’une fois par an, il se demande quand même si ça vaut bien la peine. Bon, OK, j’y vais! Bon, on y va? bon pourquoi chercher à me justifier ? Bon, résumons, plutôt de gauche ? Bonjour, Bonjour commissaire, désolé de vous déranger un week-end pareil,il y a du nouveau Bonjour elle, tu as passé une bonne nuit? Bonjour frère, mon nom est Céryx bonjour il parait que vous faites de la littérature à base d'e-mails? Bonjour je souhaite m'abonner à votre roman par mail Bonjour, Bonjour, Bonjour… vous avez passé un bon Noæl? Bonjour, monsieur Peirse, dit elle, désolée de vous déranger aujourd’hui, les événements s’accélèrent, bonne continuation, bonne continuation, bonne question! Bonne question! Si je pouvais le savoir moi-même? bonne question à laquelle… à moins d’aller moi-même à Venise, ce qui n’est pas dans mes perspectives immédiates, je ne peux répondre. Bonne remarque: qui doit rapporter un récit? La vérité peut-elle s’accommoder de l’imaginaire et comment pouvez-vous imaginer des suites à ce que je suis seul à connaître? Y a-t-il ici un maître? Bonsoir, Bouffée de chaleur, bouge, émerge des arbres du parc bourré dès le matin, peut-être que ça irait mieux, branche-toi sur le réseau, je viens de demander des informations sur David Peirse. Elle brandit une arme massive: "bravo Monsieur! pour la première phrase de votre récit, courrier one, bravo, se dit Blaise, ça c’est un renseignement". Bréauté, Norpois, elle et deux autres qui lui sont inconnues; Bréauté, rentrant dans le Salon par une des portes latérales qui doivent donner sur les autres parties du bâtiment est tout d’un coup à ses côtés. Bref, bref dans ce pays où chacun contrôlait tout le monde, où le regard de Big Brother pesait sur tous, elle se sentait devenir pestiférée, bref je n’aurais lu ni Louis-Ferdinand Céline ni Jean Genet, pire encore ni San Antonio. Bref nous avons passé ensemble un certain nombre de nuits blanches. Bref passage à Montpellier aujourd’hui entre l’avion et la route. Bref pour toutes sortes de raisons trop humaines, loin de m’apporter une aide ne cessent de renforcer ce brouillard vers lequel ma progression me guide… Bref, après le vernissage, nous nous sommes retrouvés à trois ou quatre dans un petit café viennois intello et avons passé la soirée à discuter. Bref, ça m’allait pas du tout. Bref, devant des écrans, nous avons tous deux passé un certain nombre de nuits blanches. Bref, il ne me déplaisait pas aussi nous avons sympathisé. Comme il devait rester à Londres plusieurs jours, nous nous sommes revus presque tous les jours, nous avons même flirté un peu. Bon, bref, il ne me déplaisait pas aussi nous avons sympathisé: comme il devait rester à Londres quelques temps, nous nous sommes revus presque tous les jours, nous avons même flirté un peu… Bon. Bref, ils l’ont traité comme un adolescent imbécile qui s’était laissé avoir et déshonorait sa famille Bref. Ils m’ont traité comme une sale petite conne qui s’était laissée avoir et qui déshonorait toute son ascendance, Adam compris. Bref, ils se connaissaient bien. Bref, je m’ennuyais souvent et, comme la plupart de mes collègues, était toujours prêt à discuter avec n’importe qui pour passer un moment… Bref, je m’ennuyais, j’ai eu envie d’aller faire quelques pas dans un parc proche. Bref, nous avons été coincés Brooks, installé, avec son plateau repas et son pack de bière, devant le mur-écran du salon, regarde un match de base-ball, s’abandonne à son repos hebdomadaire. Brusquement un policier militaire émerge d'un groupe proche, il semble chercher quelque chose ou quelqu'un C'est à l'époque où il tentait de mettre Joyce en musique de Weill que je l'ai connu, avec Soupault. C'est ainsi que ça se passe: voyez-vous ce que je veux dire. C'est bien plus. 55 c'est bien plus, maintenant, qu'elle en contient c'est ce qui fait sa force C'est cette inversion du propos, du contrat, du titre qui fonde ce courrier paradoxal, où l'actualité est programmée, les réponses apportées aux questions non encore posées. C'est comme ça. C'est comme ça. C'est curieux que des gens frileux, parfois, se rendent jusque dans ces contrées; comme mon amie parisienne, experte en géopolitique spatiale, spécialiste de l'URSS dans ce domaine et qui accomplit parfois des missions pré-diplomatiques pour le compte du gouvernement français… C'est de ce temps justement que j'ai bénéficié durant ce voyage qui m'a ramené du pays des glaces. C'est de plus en plus dur: il continue à se battre, c'est maintenant que tout se joue, il ne peut pas prendre de retard c'est dommage. C'est drôle cela: un pays si froid où les gens mangent encore de la glace, beaucoup de glace, toujours des glaces, une dans chaque main, deux mains sur chaque manteau. C'est en cyclodidactisme, que j'ai compris, au milieu du Ventoux, qu'il avait eu quelques difficultés à analyser la Tchetchénie et le Caucase. C'est en partie une intuition personnelle. C'est honteux à quel point il ne fait rien… C'est l'ancienne résidence consulaire de l'Empire austro-hongrois dont la partie la plus ancienne aurait été bâtie au XVI ème siècle. C'est la nuit, la lune blanche semble occuper toujours la même position, des ombres mobiles s'allongent parfois sur les pelouses, d'immenses miroirs lourdement dorés multiplient à l'infini les jeux de cadres imbriqués qui définissent le volume du Salon, les meubles qui rythment l’espace sont tous d'une grande richesse de décoration, dans un angle, une horloge de style Art-déco présente une jeune femme rosée, nue, alanguie dans une pose avantageuse sur les bords d'une rivière de fantaisie. C'est le 9 mai, la Saint… C'est lui qui m'a reconnu, c'est mauvais pour son système nerveux C'est peut-être que lui l'est aussi! C'est pour le moins inédit comme façon de faire: Quand? Quand vous voulez! Tout de suite? Oui, mais, c'est quoi la phrase d'accroche de Rien n'est sans dire ? Un bon titre, ça va de soi.