II - 18

C'est très stéréotypique ce contraste et cette dualité retrouvée tantôt en sa culture, en ses racines, en sa classe sociale, le long de son itinéraire et tantôt en son profil qui d'une admirable ingéniosité s'est transformé en un amalgame de parano et d'anxiété. C'est un homme malade, traqué, hirsute et pâle. C'est vrai que c'est interdit, c'est vrai que ce roman est difficile à suivre, c'est vrai que des mots durs ont été prononcés c'est vrai. C'était le temps de la diplomatie de l’axe. C'était un homme de grande culture et de grande érudition, passionné d'histoire des religions qui recevait chez lui chaque semaine tout ce qui était un peu polyglotte et instruit de la ville pour des lectures de textes poétiques et parfois ésotériques, c’est à ce prix, c’est absurde de travailler ainsi, c’est ainsi. C’est ainsi car je ne sais plus qui est qui: je ne le saurai sans doute jamais. C’est ainsi que des peuplades sauvages apprennent certaines nouvelles plusieurs jours avant que la poste les ait apportées à la colonie européenne, et qui leur ont été en réalité transmises non par télépathie, de colline en colline à l’aide de feux allumés. C’est ainsi que je crois avoir fait la connaissance de Stanislas C’est assez génial: tout est dans Tout! C’est assez habile car quel code est plus complexe qu’une langue naturelle? Et il y en a tant! C’est assez habile car quel code est plus complexe qu’une langue naturelle, et il y en a tant! C’est assez simple, assez efficace C’est assommant, quelque chose insignifiante qu’on fasse, de penser que des yeux nous voient. C’est beaucoup! C’est beaucoup plus sympa de discuter avec des mecs de mon âge, on se comprend bien mieux! C’est bien là celui que je connais,à l’humour écossais et à l’habileté orientale. C’est bien la première fois. C’est bien le même médaillon. C’est bien notre homme. C’est bien pour cela qu’ils sont les derniers retenus dans le Salon, le seul problème est d’aider le gouvernement à se tirer de cette situation difficile, faire comme si rien ne s’était passé: le Général a disparu, c’est le seul point acquis, il n’y a aucune raison que la sécurité mente sur ce point car c’est leur seule faiblesse et ce mensonge ne leur rapporterait rien. C’est ça! C’est ça qui m’intrigue! J’aimerais bien savoir ce qu'il écoute? C’est ça, dit la voix tremblante du vieillard, c’est ce parcours qui permet d’établir le dossier de tel ou tel personnage, c’est ce qu’on dit toujours, c’est ce que j’ai fait, c’est ce que j’ai fait, c’est ce que j’ai vérifié, c’est ce que je lui ai promis. C’est ce que je pensais C’est ce qui se passe, regardez, c’est cela qui me rend vaguement mélancolique: je n’aurai jamais l’occasion d’être aussi pleinement… C’est celui du cimetière, c’est certainement la faute aux courriers qui précèdent C’est chouette; Je sais pas si j’ai tout pigé, c’est chouette, ça me plaît bien c’est d’agrément dont j’ai en ce moment besoin, bien plus que de travail. Que j’aimerai les lieux où l’on ne vous connaît pas, où l’on est assez heureux pour ne pas vous connaître, se plaît à imaginer Madame de Sénanges dans une de ses lettres au Chevalier de Versenai, c’est d’ailleurs la seule après-midi où il s’occupa de moi me faisant visiter ses terres… C’est d’ailleurs là un des derniers problèmes du réseau, c’est d’ailleurs sous son influence que je l’avais découvert, c’est d’autant plus étrange qu’il soit mort dans ces circonstances: il n’y a en effet aucune raison apparente pour qu’il se soit suicidé. C’est d’Oslo où j’ai atterri cet après-midi que je vous écris: les débuts d’été sont favorables aux rencontres internationales et je dois ici demeurer cinq joursç; je vais parler, encore et encore. C’est dans une mise en commun constante de toutes les prières simultanément unies que peut s’atteindre l’éblouissement surréel de l’anagogie qui seule réalise la perfection de l’union des âmes. C’est de là que vous recevez ce mail. C’est décidé, il va prendre les choses par le bon bout, s’appuyer sur les seules informations dont il dispose pour essayer de les relier entre elles. C’est déjà ça, ironise Legrand, il est bien rare que tous les habitants d’une même maison soient, en quelques jours, assassinés sans raison. C’est déjà pas mal!… Je pense que ça intéresse beaucoup nos collègues parisiens d’Interpol, c’est déjà un début. C’est comme une obsession, tout me ramène à lui, à ce qu’il m’a dit à Berlin. Je ne sais plus, c’est trop endurer… C’est Dieu qui m’a faite ce que je suis c’est du moins ainsi qu’il le comprend, c’est du moins ce à quoi je me suis engagé et je souhaite, si jamais à tel ou tel détail, vous l’identifiez que jamais vous ne divulguiez son identité réelle, c’est elle que tu devrais emmener, c’est elle qui devrait sortir…