25 mars 2013

Le désir engendre la croyance

II - 18 C’est en décembre 1983 que je l’ai revue. Elle. C’est en décembre 1989 que j’ai décidé de partir et que je devenais cet espèce d’errant sans profession ni domicile fixe. C’est en décembre 1989, exactement le 11, que j’ai décidé de m’occulter comme diraient les pataphysiciens et de devenir cet espèce d’errant sans profession ni domicile fixe que je suis aujourd’hui. « C’est en effet effrayant, dit elle avec un petit sourire crispé, comment continuer à vivre tranquille après cela? » Le jeune officier... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 15:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

20 mars 2013

C’est ainsi car je ne sais plus qui est qui

II - 18 C'est très stéréotypique ce contraste et cette dualité retrouvée tantôt en sa culture, en ses racines, en sa classe sociale, le long de son itinéraire et tantôt en son profil qui d'une admirable ingéniosité s'est transformé en un amalgame de parano et d'anxiété. C'est un homme malade, traqué, hirsute et pâle. C'est vrai que c'est interdit, c'est vrai que ce roman est difficile à suivre, c'est vrai que des mots durs ont été prononcés c'est vrai. C'était le temps de la diplomatie de l’axe. C'était un homme de grande culture et... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 07:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
07 mars 2013

Un bon titre, ça va de soi.

  II - 17 Bon, le commissaire semble gêné, il y a du nouveau sur les affaires Jonak et le fils Peirse qui pourrait être notre suspect est parti pour la France. Bon, les fêtes n’ont lieu qu’une fois par an, il se demande quand même si ça vaut bien la peine. Bon, OK, j’y vais! Bon, on y va? bon pourquoi chercher à me justifier ? Bon, résumons, plutôt de gauche ? Bonjour, Bonjour commissaire, désolé de vous déranger un week-end pareil,il y a du nouveau Bonjour elle, tu as passé une bonne nuit? Bonjour frère, mon nom est Céryx... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 11:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,