05 novembre 2014

nous n’avons que trois règles

II 33   Chaque jour des milliers de gens sont tués; quelle est la part de vérité dans tout cela? Le monde est une course d'obstacles.  Chaque matin qui passe, chaque jour qui se termine, Il lui dit de nouveaux vers tous pleins de la jouissance de l’unité et de la douleur de la séparation.  Chaque médiatisation des risques ou des alertes suscite des vocations de quelques rigolos.  Chaque minute qui passe est un don du ciel! La mort est la seule vraie pierre de touche du bonheur.  Chaque officier s’adresse à... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 13:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 janvier 2014

Cette histoire sa fait avec vous

II - 31 Cet endroit il y va tous les jours, il y était encore hier. Cet ensemble constitue comme une anthologie du ghazal. Cet envoi à mon lecteur du Liban à peine terminé, je reçois un nouveau courrier de Stanislas. Cet espace privé est lui-même constitué de quatre sous-espaces. Cet étranglement ayant entraîné la mort. Cet exercice d’ailleurs me pose quelques problèmes ne sachant plus maintenant à qui je m’adresse: la communauté amicale du départ s’est enrichie d’un important ensemble d’inconnus et, s’il m’arrive parfois de trahir... [Lire la suite]
08 avril 2013

Un art d’une subtilité extraordinaire

II - 19 C’est pour cela que je suis passé aux photos; j’en ai regardé cinq. C’est pourquoi il y a plus de choses qu'il vaudrait mieux ne pas écrire que de choses qui gagneraient à l'être; le récit a quelque chose… C’est pourquoi il y a plus de choses qu'il vaudrait mieux ne pas écrire que de choses qui gagneraient à l'être. C’est proprement fantastique et génial. C’est qu’éclata le scandale qui l’accula au suicide. C’est qu’il a l’impression que quelqu’un les suit, peut-être même les filme avec son téléphone portable. C’est qu’il... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 18:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
15 février 2013

Bienvenue à Clément dans notre monde multicolore

II - 16 Bien sûr, je le savais joueur, je n’avais pas partagé tous ses jeux de lettres et de nombres sans m’en être depuis longtemps aperçu, jusqu’à ce qu’il ne me l’avoue lui-même, je l’ignorais manipulateur. Bien sûr, je t’ai dit que j’avais été victime d’une intimidation, elle n’aurait eu que peu de conséquences si je n’avais, en moi-même, porté les éléments de son chantage: entrant dans son jeu, je sentais que, d’une certaine façon, c’était le seul moyen d’assumer et de vivre les antinomies qui me fondent. Bien sûr, l’amour... [Lire la suite]
Posté par theatre roman à 10:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,