II - 6

Après avoir discuté un moment avec eux, elle vient de les quitter : elle l’a trouvé tendue, s’est trouvée piégée par cette tension qui confirme un ensemble d’impressions indéfinissables: tout en eux est trop lié, ils se sont enfermés dans des séries de relations inextricables où le moindre des actes de chacun, la moindre des paroles, provoque des réactions en chaînes qu’ils ne peuvent plus contrôler. Après avoir été un pays de cruauté et d’arbitraire où les femmes étaient moins bien traitées que les chèvres, puis une colonie condamné à vie par l’Union soviétique à la monoculture stérilisatrice du coton, ce pays est aujourd’hui une dictature où rien ne peut être dit qui dérange un tant soit peu un pouvoir corrompu qui ne cherche qu’à s’enrichir. Après avoir rapidement parcouru les termes idées puis philosophie, c’est sur le terme religion qu’il s’attarde : après avoir vécu ensemble tant de moments de plaisir intense, il leur était impossible d’accepter que ce soit fini, qu’ils ne vivraient plus l’intensité de leur passion que dans le souvenir, qu’ils ne s’éveilleraient plus chaque matin dans les bras l’un de l’autre, ne se ressourceraient plus dans de longues joutes érotiques où chacun d’eux, se fondant dans l’autre, vérifiait l’unité profonde de leurs sentiments. Après Belfort qui, enfermée dans ses fortifications, n’est pas une ville particulièrement riante, il a deux jours à passer dans l’austérité calviniste de Genève après ce qu’il lui a affirmé, il pensait que le réseau lui apporterait des informations plus intéressantes après ses études honorables à Sainte-Geneviève, puis aux USA… Il a eu la mauvaise idée de vouloir se lancer dans la politique après dîner, visiblement déçu par son effet, il me raccompagne à mon hôtel après la paix absolue de l’île de Sein, le sas vers la civilisation qu’a représenté son passage à Lorient puis à Oslo, je viens, dans le silence de passer cinq jours  avant de repartir encore pour l’Allemagne ; après le repas, je me suis renseigné discrètement. Après m’avoir raccompagné jusqu’à mon hôtel, il a disparu dans la nuit. Après nouvel examen des dossiers que j’ai constitués, j’ai en effet quelques questions que je voudrais lui soumettre et j’ai notamment, à cet effet, apporté tout ce que j’ai pu trouver sur son affaire après sa sortie de Roumanie, nous avons eu deux ans d’amour fou, deux ans pendant lesquels nous ne nous sommes quittés que lorsque nous ne pouvions pas faire autrement avec chaque matin, la même joie, au réveil, de nous retrouver côte à côte; la même joie de nous coucher en nous enlaçant; le même enthousiasme à écouter cent fois chacun les mêmes récits de l’autre. Après son assassinat, une des urgences de la police du réseau est de récupérer ses sources… après tout, après tout, à la réflexion, ces fiches sont pas tout à fait inutiles après tout, c’est moi qui ai choisi cette vie même si je sais maintenant que je n’entends rien ni aux hommes ni aux femmes ; après tout, ce texte est sûrement sans importance, après tout, elle ne risque rien à vérifier ses impressions après tout, est-ce si contradictoire? L’homme n’a-t-il pas toujours la capacité à théoriser ses contradictions même les plus fortes? Moi-même je ne me serais jamais imaginé que je fusse devenu plus métaphysicien que je ne l’étais. Après tout, il n’y a pas une grande différence entre son approche et celle de ces averroïstes, ne voit-il pas parfois le réseau comme une matérialisation technique de ce qu’ils appellent l’intellect possible? Il est vrai que lui n’a pas besoin de Dieu après tout, nous sommes toujours sous pression, la sécurité dépend de chaque français, il a peut-être mis la main sur quelque chose de vraiment important après trois jours et trois nuits, je ne sais encore si je rêve ou si je suis bien éveillé ? Après un an d’échanges épistolaires, il avait, en juin 1981, tenté d’aller, à Bucarest, pour la voir après un an de correspondance, il avait tenté d’aller la voir à Bucarest… Après vous pourrez vider la chambre, arrêter de verser le sang des hommes, arrêter de faire n’importe quoi, dit il, si je ne sais pas ce que vous pouvez faire, je sais ce qu’il faut que vous ne fassiez pas. Arrivé à l’Aldon, il a à nouveau disparu dans la nuit de Berlin: arrivé au quatrième étage, chacun d’eux s’était dirigé vers la chambre qui lui avait été désignée, il avait glissé sa smart card dans la serrure électronique. Arrivé devant la façade immaculée de l’Hôtel Saint-Aignan, il se souvient de la caméra, déroule son cache-nez pour être reconnu. Arrivé en France, je devais simplement reporter l’adresse sur le paquet puis expédier le tout. Arrivés sur le port, ils s’étaient rassemblés autour de celui d’entre eux qui semblait être le chef « as-tu compris mes paroles?  As-tu déjà vu un tel écusson quelque part? As-tu eu des informations sur les disquettes Zip? Depuis que je suis ce récit et que j’échange des pages avec mon ami, je me suis aperçu qu’il y avait des versions différentes. As-tu seulement vu, près de Khiva, ce qu’ils ont fait de la mer d’Aral? Asie Centrale: essentiellement Ouzbèque, aussi kazakh, turkmène asperge Ludovic assassiné le 19 décembre 2015 assez joué assez parlé de moi, assez de cette ville: si je vous mène trop souvent sur des chemins de traverse, pourquoi persisteriez-vous à me suivre? Cependant, croyez-moi, aucune perversité volontaire dans cette approche du récit, je ne sais pas faire autrement et, sur ce point, je suis Genette: résumer La Recherche du temps perdu à "Marcel devient un écrivain" n’est pas tout à fait mon idéal d’écriture. Assieds-toi devant moi, assieds-toi près de moi, dit-elle, nous serons mieux pour discuter.